De nos jours, les sites web développés sont très interactifs et poussent à l’utilisation d’animations fluides, de vidéo en streaming, de musique, de références aux sites de réseaux sociaux, chose qui n’était jusqu’à présent possible que grâce à l’aide d’outils tels Flash d’Adobe ou Silverlight de Microsoft: ces opérations consomment généralement du temps et rendent les applications web plutôt complexes.

A l’aide de HTML5, il est désormais possible d’embarquer de la vidéo et de l’audio, de présenter des graphiques à haute résolution, des animations ainsi que d’autres composants à contenu riche sans avoir recours à des plug-ins ou des programmes tiers du fait que ces fonctionnalités sont nativement supportées par les navigateurs.

Ainsi, l’émergence de cette cinquième version tant attendue du standard du W3C (World Wild Web Consortium) porte la promesse d’une nouvelle génération d’applications web natives. D’ailleurs, son adoption généralisée par les navigateurs prépondérants du marché a amené plusieurs observateurs du domaine industriel à prédire la chute de Silverlight ou encore de Flash.

Par ailleurs, HTML5 donne la possibilité de générer un code source plus soigné et structuré notamment grâce aux nouvelles balises et attributs disponibles pour cette version. Et bien que la spécification du standard ne s’achève qu’en 2014, toutes les compagnies des navigateurs leadeurs du marché soutiennent activement HTML5 et travaillent à fournir un support standardisé pour ses nouvelles figures.

Bien que les caractéristiques précédemment citées justifient à elles seules l’engouement porté à cette technologie et expliquent entre autres raisons la vague médiatique qui s’est emparée du standard, il est à mon sens plus judicieux d’évoquer un autre aspect tout aussi intéressant : HTML5 peut être la solution pour favoriser considérablement le développement des applications mobiles.

html5En effet, HTML5 devient un composant clé pour le développement d’applications web universellement accessibles grâce aux téléphones portables.Comme la tendance révèle un accroissement des ventes et de l’usage des appareils mobiles (iPhones, Androids, Windows Mobile, etc…) nous pouvons aisément envisager le potentiel commercial de ces applications du fait de l’augmentation de leur visibilité. Cette visibilité est d’autant plus favorisée par le caractère « multiplateforme » conférée par le standard. Par ailleurs, la richesse des librairies de HTML5 notamment celles relatives à la géolocalisation ou au glisser-déposer (Drag and Drop) permet un développement non seulement adapté aux contraintes inhérentes au développement web actuel mais également efficace et rentable de par sa rapidité et ses coûts réduits. En effet, il n’est donc plus nécessaire de développer une application pour chaque système d’exploitation existant, mais seulement une qui fonctionnera pour les différents systèmes du marché ce qui réduit inévitablement les coûts de développement et optimise fortement la maintenance de telles applications.

C’est en ce sens que HTML5 constitue une évolution au point que plusieurs experts le considèrent désormais comme la nouvelle génération du web.

 

Edité par le département R&D Cynapsys