Management stratégique, visuel, de l’innovation ou de la qualité… Nulle société ne peut réussir sans en investir. De nos jours, chaque entreprise planifie la méthode de gestion la plus adaptée à ses milieux socio-culturels et technologiques. Les recherches ne cessent de développer ces méthodes et parmi les techniques de gestion des projets, de nombreux experts optent pour les méthodes agiles (ou en anglais : Agile Modeling).

La transition des équipes vers ces méthodes est une stratégie pour être plus productifs, améliorer la qualité des livrables et briser les vieilles habitudes, toutes en préservant les mêmes ressources.  Cependant, cette transition de non-Agile vers Agile s’avère difficile, surtout si l'équipe n’a pas l'habitude de travailler avec une telle organisation.

Qu'il s’agisse d'un développement logiciel, d’une campagne marketing ou d'un projet interne, la mise en œuvre d’une équipe de projet Agile efficace exige des gestionnaires de projet leadeurs du changement. Leur rôle primordial c’est d’accompagner ses équipes afin d’éviter les pièges communs.

Le tableau ci-dessous présente les défis les plus courants rencontrés par les équipes Agiles et les solutions proposées pour y remédier.

 

Défis

Solutions

 

Honorer les nouveaux procédés / procédures 

 


 

Coopérer pour surmonter le défi immédiat, puis retravailler ensemble pour former de nouveaux procédés répondant aux besoins de chacun

 


 

Communiquer efficacement avec les intervenants et les propriétaires d'entreprises

 


 


Inclure les parties prenantes dans chaque phase du projet

 


 

S’adapter aux changements des besoins des entreprises tout en minimisant le gaspillage d'efforts

Travailler d’une manière itérative

 

Pour construire une équipe efficace, les gestionnaires de projet Agile doivent constamment :

•    Pratiquer et renforcer la communication efficace,
•    Obtenir des feedbacks le plus tôt possible (c’est une pierre angulaire de la gestion de projet agile),
•    Etre un communicateur efficace est important pour la gestion et les individus pour que les clients obtiennent exactement ce qu'ils réclament.
•    Obtenir un livrable en face d'un client  pour aider les équipes de développement à en savoir plus sur le but derrière. Cela servira à mieux avancer et être plus adaptifs.

 


 

Les équipes qui peuvent bien communiquer avec les autres sont généralement plus efficaces pour faire avancer le travail. Les parties prenantes et / ou les propriétaires d'entreprises peuvent lancer des projets mais ne peuvent pas réellement faire tout le travail.

Pour combler le déficit de connaissance, les équipes agiles réussies travaillent continuellement à améliorer leurs communications, tant en interne (avec d'autres développeurs / programmeurs) ainsi que l'externe (avec les clients, les intervenants et / ou propriétaires de l’entreprise).

Ainsi, la plupart des équipes de gestion de projet Agile savent que le client est le membre le plus important de l'équipe. Les besoins non exhaustifs du client peuvent contenir beaucoup d'information. Mais ayant un intervenant disponible pour des réunions d'état permettra d’aider les équipes à mieux comprendre tout ce qu'ils doivent sur le projet.

Bien qu'ils ne peuvent pas s’en rendre compte, travaillant de manière itérative est une technique que beaucoup de gens ont déjà utilisé dans la gestion des tâches quotidiennes.

Un bon exemple de la façon dont le travail itératif aide les équipes à fournir un livrable tôt : Avant que le travail itératif soit bien connu, les équipes de développement de logiciels ont été souvent invités à remplir un projet complet avant de remettre le tout à un client. Si le livrable était incorrect, ils étaient de retour à la planche à dessin.

Parmi les méthodes agiles, on cite : La méthode ScrumDSDM (Dynamic Software Development Method), UP (Unified Process), RUP (Rational Unified Process), XP (eXtreme Programming), RAD (Rapid Application Development).

Le mot clé c’est «  La Communication ».Cependant, ce rêve artistique doit concrétiser les approches théoriques, par la mise en place d’une structure organisationnelle technique de ces méthodes face aux contraintes techniques et aux réalités matérielles existantes.

 

                                                                                                                                                                         Par Imen KHMAISSIA
                                                                                                                                                                            Département R&D